Bandol en 1902, depuis l’est du port : Le chantier naval et la consigne, l’ancien moulin et le grenier.

Lorsque le seigneur François IIe de Boyer de Foresta obtient « le fief » de Bandol en 1715, il s’engage à construire un moulin à vent pour l’usage de la population et pour en percevoir les taxes et les impôts s’y afférents. En premier lieu, pour répondre aux besoins alimentaires urgents un four banal est construit où les habitants font cuire leur pain. Ensuite, la construction du moulin à vent communal est entreprise dans le quartier du St Esprit sur le versant est du contrefort de l’éperon rocheux de la Motte, sur le terrain au-dessous du fort et du château seigneurial. Pour en savoir plus, écoutez l’audio ci-dessous :

Partager ce contenu :