Il n’y a évidemment jamais eu de Monsieur René Cros propriétaire d’un terrain à proximité. L’origine du nom de la plage pourrait venir soit de la contraction de « arenas » et « cros » signifiant anse sableuse, soit en Provençal, de « rena » signifiant grogner, gronder, qui avec « cros » donne « l’anse qui grogne »… allusion au bruit que faisait la mer, en particulier par temps de houle, en battant les murs des propriétés qui la bordaient. Telle que nous la voyons aujourd’hui la plage et le fruit d’aménagements voulus en 1965 sous le mandat de François Fabre pour retenir le sable.

Partager ce contenu :