À cet endroit se trouvait l’aire publique de battage du blé. Si la vigne, le vin, la tonnellerie sont autant d’éléments qui ont contribué à la prospérité de Bandol, le blé quant à lui, est indispensable à la vie de la communauté. La moisson se faisait au plein de l’été, à la faucille ou à la faux. Tous se rendaient alors à l’aire publique où l’on déchargeait les javelles de blé. La place de l’Aire est devenue par la suite place « Isidore Brun », Maître Tonnelier ; la municipalité a voulu ainsi honorer le donateur de cet emplacement à la commune. Pour en savoir plus, écoutez l’audio ci-dessous :

Partager ce contenu :