La Baie de Bandol

" Dès que l'on arrive au détour de La Gorguette, au point culminant de la Route de Bandol, on est conquis par la beauté de cet abri naturel qu'est la baie de Bandol"

 

Flaneries...

 

  • La baie de Bandol est l'écrin naturel de ce village provençal du 18ème siècle, qui malgré la spirale du tourisme et de l'urbanisation a conservé son authenticité, son charme, avec sa lumière si particulière, ses couleurs, ses odeurs de Provence, sa cuisine locale et son art de vivre.
  • Bandol est l'une des plus anciennes stations balnéaires varoises et l'une des plus prisées.
  • De nombreuses personnalités se sont laissées séduire par la beauté de ses paysages de bord de mer, un jeu de boules sous les ramures, une échappée vers la mer, les soirées qui n'en finissent pas et le sifflement du vent dans les haubans.
  • Bandol est définitivement une "situation privilégiée" entre Cassis et le Golfe de St-Tropez. 

 

Bandol - Oh Mon Pays!

 

Cité balnéaire ancrée entre les collines et plages,

Baignée de soleil et d’air iodé, tel est mon village.
Sur terre où poussent le thym, l’aneth et le romarin,
Ses coteaux et ses vallées font couler le meilleur vin.
Rouge, blanc ou rosé… Toujours des nectars divins,
Que sur nos terrasses nous buvons allègrement,
Alors que les mâts au port se balancent joliment
Semblant gaiement onduler à la faveur d’un air marin.
Bandol, oh mon pays, tu fleures bon la Provence !
Terre d’insouciance, tu es la mère de mon enfance !
Quand, suaves et chauds, sont les premiers jours d’été
Que nos cigalons sur les pins chantent avec tranquillité
Nos cœurs se remplissent de gaieté et de bonheur.
Pour rien au monde nous voudrions être ailleurs.
Ses promenades, son quai, ses marchés, ses restaurants,
Nous invitent à vivre sereinement, à prendre le temps.
Ses calanques, ses plages, nous appellent tout autant,
A venir nous reposer ne serait ce qu’un instant.
Chaque jour lorsqu’en son cœur je viens,
Par ses ruelles, ses places et ses jardins,
C’est un trésor d’images et de beautés qu’elle me livre.
Toujours je me dis, c’est en son sein qu’il fait bon vivre !

Christian BENINATI, auteur bandolais