Par Jean Térensier

Souvent, les grands écrivains ont deux romans marquant leur carrière. Stendhal ne faillit pas à la règle : « le rouge et le noir », « la chartreuse de Parme », deux chefs d’œuvre dont les héros seront sublimés au cinéma par la grâce du même acteur, Gérard Philippe.
Ce lourd garçon dauphinois d’Henri Bayle (Stendhal est un pseudonyme emprunté à une petite ville du Hanovre), fou de musique et fort porté sur les jupons, saura faire face crânement au harcèlement de l’ennemi.
Ami de Delacroix, de De Musset et de Mérimée, il n’aura de cesse de voyager surtout en Italie. « Tout ce qui m’éloigne de la connaissance du cœur de l’homme est sans intérêt pour moi » dira celui qui écrira « De l’amour ». Et du cœur de la femme, donc !

Tarifs : 6€ / 3€ / Gratuit moins de 12 ans

Placement libre